Les chevaux devraient Être nourris peu et souvent ! pourquoi ?

Les chevaux devraient Être nourris peu et souvent ! pourquoi ?

L’une des règles d’or de l’alimentation des chevaux consiste à leur donner à manger de petites quantités sur plusieurs repas. Pourquoi cela est-il important ? Ceci est expliqué par des considérations qui concernent le système digestif du cheval.

Les chevaux sont reconnus pour leur alimentation au compte-gouttes. Cela signifie qu’ils pâturent constamment ou le feraient s’ils avaient accès à un pâturage constant. Ce n’est pas parce que le cheval est gourmand, mais plutôt à cause de la façon dont le système digestif fonctionne dans le corps équin.

Le petit estomac du cheval

Le petit estomac du cheval

Un cheval a un estomac assez petit par rapport à sa taille et à la quantité qu’il peut consommer. L’estomac peut contenir de 12 à 15 litres de nourriture. Pendant ce temps, le cheval peut facilement consommer 2% de son poids corporel par jour. Pour un cheval en bonne condition, cela représenterait environ 10 kilogrammes de nourriture par jour!

En raison de la domestication, les chevaux sont nourris une ou deux fois par jour et n’ont souvent pas accès au pâturage ni à des quantités abondantes de foin. Le résultat est souvent un équin qui acquiert des ulcères. En effet, si l’estomac reste vide pendant quatre heures ou plus, les niveaux d’acide dans l’estomac entraînent la création d’ulcères.

Nourrir les chevaux de façon régulière, ce n’est pas seulement quelque chose qu’ils préféreraient, c’est aussi mieux pour eux ! En tenant compte de la quantité qu’un cheval peut contenir dans son estomac, un accès constant au pâturage ou à de petits aliments plus régulièrement contribuera à maintenir les niveaux d’acide bas et à fournir de la nourriture qui comblera le petit estomac.

 

L’intestin grêle

La majorité des nutriments contenus dans la nourriture des chevaux sont absorbés dans l’intestin grêle. Pour que cela puisse se produire, l’intestin grêle est assez long et le mouvement des aliments le ralentit. Encore une fois, le fait de fournir régulièrement de petites quantités de nourriture aidera à garder les aliments en mouvement dans l’intestin du cheval, sans toutefois mettre trop de pression sur la nourriture pour qu’elle passe rapidement.

Les règles d’or de l’alimentation du cheval ont trait aux besoins du corps de l’animal, de son fonctionnement physiologique et des particularités de son anatomie. Lorsque vous envisagez de nourrir votre cheval, gardez à l’esprit que celui-ci est conçu pour manger constamment du fourrage grossier. Ceci est assez différent de la pratique communément admise des aliments à gros grains une ou deux fois par jour.

Peu et souvent est une bonne règle à suivre en matière de nutrition des chevaux. Donner des aliments de bonne qualité est également une chose à considérer par tous les propriétaires de chevaux.

Comments are closed.