Le monde du cheval

Comment tondre son cheval ? Les différentes étapes et choses à savoir

tondre son cheval

Tondre son cheval peut être une étape indispensable pour maintenir une hygiène irréprochable de l’animal, mais également pour qu’il ait une belle crinière et le préparer aux changements de saison. Bien que la tonte puisse paraître simple à première vue, elle requiert certaines compétences et connaissances particulières pour être réalisée de la bonne façon. Dans cet article, nous vous guiderons pas à pas dans les différentes étapes à suivre pour bien savoir tondre votre cheval.

Préparation du cheval à la tonte

peigner son cheval

Avant d’entamer la tonte, il faut prendre certaines mesures pour garantir un bon déroulement et un bon résultat. Tout d’abord, assurez-vous que votre animal est propre et sec. En effet, la présence de poussière ou d’humidité rendra difficile la coupure des poils et pourrait entraîner une mauvaise qualité de tonte. Pour en savoir plus sur les chevaux et leurs caractéristiques, rendez-vous sur Equimaï. Vous pouvez utiliser une brosse à dents adaptée pour nettoyer en profondeur la robe du cheval et ainsi faciliter le passage de la tondeuse.

Ensuite, examinez attentivement le corps de votre cheval afin de repérer d’éventuelles blessures, inflammations ou zones sensibles qui nécessitent une attention particulière lors de la tonte. Cela permettra d’éviter d’aggraver ces problèmes et de causer des douleurs à votre animal.

Veillez également à disposer de tout le matériel nécessaire et en bon état pour réaliser la tonte :
– tondeuse spécifique pour chevaux
– lames adaptées
– huile de lubrification
– éventuellement des protections auditives pour l’animal si celui-ci est sensible au bruit.

A lire aussi  Arçon de selle : tout savoir sur son utilité

Le choix du type de tonte

type de tonte de cheval

Il existe différentes méthodes de tonte qui répondent à des besoins spécifiques. Par exemple, une tonte intégrale sera privilégiée pour les chevaux ayant un poil très épais ou devant participer à des compétitions, tandis qu’une tonte partielle, dite aussi « en chabraque », sera plutôt recommandée pour préserver la protection thermique apportée par le poil durant la saison hivernale. Prenez donc le temps de réfléchir au type de tonte le mieux adapté à votre animal avant de commencer l’intervention.

Tonte intégrale

Cette méthode consiste à retirer l’ensemble des poils du cheval, exception faite de ceux situés sur la tête et les membres. Elle peut être conseillée pour assurer une meilleure performance lors de compétitions sportives ou simplement pour donner un nouveau style à votre cheval.

Tonte partielle

La tonte partielle vise à ne couper que les poils se trouvant sur certaines parties du corps du cheval, notamment le dosles flancs et parfois les membres. Cette technique permet de conserver une certaine isolation thermique pour l’animal si vous êtes en hiver par exemple. À noter que la tonte partielle peut être réalisée selon plusieurs motifs, qui offrent l’avantage d’être à la fois esthétiques et fonctionnels.

Les étapes de la tonte du cheval

Les étapes de la tonte du cheval

Une fois le cheval préparé et le type de tonte choisi, vous pouvez enfin commencer la tonte de votre cheval. Nous vous conseillons de procéder par étapes pour éviter de stresser votre animal et faciliter le travail :

1. Commencez par habituer progressivement le cheval aux vibrations et au bruit de la tondeuse en approchant l’appareil près de son corps, sans contact direct avec la peau. Cette étape, même si elle peut paraître superflue, est primordiale pour rassurer l’animal et lui permettre de se détendre avant de débuter la tonte proprement dite.

A lire aussi  Comment éduquer son cheval ?

2. Choisissez un endroit calme et confortable pour installer votre cheval pendant la tonte. Idéalement, privilégiez un sol antidérapant et une zone facilement accessible, bien éclairée et chauffée en cas de basses températures.

3. Prenez soin de couper les poils dans le sens du poil, afin d’éviter tout risque de tiraillement ou de coupe irrégulière. Commencez par de longs mouvements fluides et légers, en suivant la ligne de la colonne vertébrale et en n’oubliant pas les contours des membres et autres parties plus délicates. N’hésitez pas à passer plusieurs fois sur les zones où les poils sont particulièrement épais ou récalcitrants.

4. Au fur et à mesure de la progression, veillez régulièrement à nettoyer les lames de votre tondeuse pour éliminer les résidus de poils et garantir une coupe efficace. N’oubliez pas également d’appliquer quelques gouttes d’huile sur les lames pour assurer leur bon fonctionnement.

Les précautions après la tonte

Lorsque la tonte est terminée, il convient d’apporter quelques soins spécifiques au cheval pour éviter les risques d’hypothermie ou d’inconfort liés à la tonte en fonction de la saison :

– Installez une couverture adaptée et/ou chaude sur votre animal afin de compenser la perte de protection thermique due à la tonte.

– Enfin, observez attentivement le comportement de votre animal dans les jours suivant la tonte afin de repérer un éventuel stress, une sensibilité accrue de la peau ou autre désagrément qui pourrait être provoqué par cette opération.

Maria Martin

Maria Martin, fondatrice et rédactrice en chef de Cheval Plus, est une amoureuse des chevaux depuis sa plus tendre enfance. Originaire d'une petite ville où les chevaux étaient une part intégrante de la vie quotidienne, Maria a développé une connexion profonde avec ces majestueuses créatures. Sa passion précoce pour l'équitation a été le point de départ d'un voyage exceptionnel qui a façonné sa vie.

Maria a acquis une expertise approfondie dans divers aspects de l'équitation, allant de l'éthologie équine à la pratique équestre compétitive. Sa curiosité insatiable et son désir constant d'apprentissage l'ont amenée à explorer différentes disciplines équestres, de l'équitation classique à l'équitation western, en passant par l'équitation éthologique.

Vous pourriez aussi aimer...