Soins et santé du cheval

La dermite estivale chez le cheval

dermite estivale chez le cheval

La dermite estivale chez le cheval est un problème dermatologique courant qui peut affecter le bien-être et le confort de nos compagnons équins pendant les mois les plus chauds de l’année. Comprendre cette condition est essentiel pour les propriétaires de chevaux afin de prendre les mesures nécessaires pour soulager les symptômes et prévenir les récidives.

Qu’est-ce qu’une dermite estivale chez le cheval ?

La dermite estivale également connue sous le nom de dermatite estivale récidivante (DER), est une réaction allergique provoquée par les piqûres de certains insectes, principalement les moucherons culicoïdes. Ces insectes sont plus actifs pendant les mois chauds et humides, ce qui explique pourquoi la dermite estivale est plus fréquente en été. L’allergie est souvent causée par la salive de ces insectes, déclenchant une réaction cutanée chez le cheval.

La dermite estivale chez les chevaux nécessite une détection précoce pour une intervention efficace : 

Les symptômes typiques incluent:

  • des démangeaisons excessives,
  • des papules et des croûtes,
  • des pertes de poils et des lésions cutanées

Quels sont les causes de la dermite chez le cheval ? 

Les moucherons culicoïdes sont les principaux déclencheurs de cette allergie cutanée, provoquant une réaction immunitaire complexe. Cette réaction, caractérisée par une libération de médiateurs inflammatoires tels que l’histamine, entraîne:

  • une vasodilatation,
  • des démangeaisons intenses
  • un grattage excessif, exacerbant ainsi les lésions cutanées.

L’exposition répétée à ces allergènes peut aggraver les symptômes, avec un lien direct entre le nombre de piqûres et la sévérité des réactions.

Les facteurs génétiques et environnementaux interagissent également dans le développement de la dermite estivale, avec des régions et des saisons spécifiques favorisant la présence de moucherons culicoïdes. 

A lire aussi  Le vaccin est-il obligatoire pour les chevaux ?

Ainsi, un cheval génétiquement prédisposé vivant dans un tel environnement a un risque plus élevé de développer la maladie. La prise en compte de ces facteurs est cruciale pour comprendre et traiter efficacement cette condition dermatologique courante chez les chevaux.

Comment détecter et diagnostiquer la dermite estivale chez le cheval ? 

Peu de moyen de diagnostic précis de cette maladie : 

Le diagnostic de la dermite estivale chez les chevaux peut être complexe en raison du manque de moyens de diagnostic précis. 

Cependant, plusieurs méthodes peuvent aider à identifier la maladie.

  • Les tests d’allergie, tels que les tests intradermiques et les tests sérologiques, sont utiles pour déterminer la sensibilité allergique du cheval aux piqûres d’insectes, en particulier aux moucherons culicoïdes.
  • Surveiller les symptômes cutanés, observer le comportement du cheval

Examiner les zones sensibles peuvent fournir des indices précieux pour le diagnostic. Dans certains cas, des méthodes de prélèvement de peau pour analyse histologique peuvent être nécessaires pour confirmer le diagnostic

Comment soigner la dermite estivale chez le cheval ? 

L’ajout de suppléments alimentaires spécifiques peut jouer un rôle essentiel dans le traitement, fournissant des nutriments tels que les acides gras essentiels, les antioxydants et les vitamines pour renforcer le système immunitaire et la santé de la peau du cheval.

Les crèmes, lotions et sprays spécialement formulés peuvent hydrater la peau, apaiser l’inflammation, réduire les démangeaisons et favoriser la guérison des lésions cutanées. 

Les produits de soin naturels, fabriqués à partir d’ingrédients biologiques et naturels tels que l’huile de coco et l’huile d’arbre à thé, sont particulièrement bénéfiques car ils réduisent le risque de réactions allergiques ou d’irritations cutanées supplémentaires.

A lire aussi  Comment soigner l’emphysème du cheval ?

La crème Derma Equilibrium est un exemple de produit de soin naturel spécialement conçu pour la dermite estivale chez les chevaux. Elle nourrit la peau abîmée, apaise l’inconfort et maintient la souplesse de la peau. Avec une protection UV pour limiter les démangeaisons causées par le soleil et des ingrédients comme la vitamine B5, cette crème offre une solution efficace et douce pour soulager la dermite estivale.

Maria auteure Cheval Plus
Maria Martin

Maria Martin, fondatrice et rédactrice en chef de Cheval Plus, est une amoureuse des chevaux depuis sa plus tendre enfance. Originaire d'une petite ville où les chevaux étaient une part intégrante de la vie quotidienne, Maria a développé une connexion profonde avec ces majestueuses créatures. Sa passion précoce pour l'équitation a été le point de départ d'un voyage exceptionnel qui a façonné sa vie. Maria a acquis une expertise approfondie dans divers aspects de l'équitation, allant de l'éthologie équine à la pratique équestre compétitive. Sa curiosité insatiable et son désir constant d'apprentissage l'ont amenée à explorer différentes disciplines équestres, de l'équitation classique à l'équitation western, en passant par l'équitation éthologique.

Maria Martin

Maria Martin, fondatrice et rédactrice en chef de Cheval Plus, est une amoureuse des chevaux depuis sa plus tendre enfance. Originaire d'une petite ville où les chevaux étaient une part intégrante de la vie quotidienne, Maria a développé une connexion profonde avec ces majestueuses créatures. Sa passion précoce pour l'équitation a été le point de départ d'un voyage exceptionnel qui a façonné sa vie.

Maria a acquis une expertise approfondie dans divers aspects de l'équitation, allant de l'éthologie équine à la pratique équestre compétitive. Sa curiosité insatiable et son désir constant d'apprentissage l'ont amenée à explorer différentes disciplines équestres, de l'équitation classique à l'équitation western, en passant par l'équitation éthologique.

Vous pourriez aussi aimer...