bonnet de cheval

En période de grosse chaleur, les insectes se prolifèrent rapidement. Et aussi beau que soit l’été pour les cavaliers, la saison des mouches qui l’accompagne est désagréable pour les chevaux.

Rien n’est plus ennuyeux pour le cheval pendant les séances d’entrainement que les mouches qui le suivent inlassablement. Même s’il arrive que votre cheval ne soit ni sensible ni allergique à ces insectes, un bonnet sur ses oreilles lui apportera un grand confort et un soulagement.

Voici les critères à prendre en compte pour choisir un meilleur bonnet pour son cheval.

L’utilité du bonnet pour le cheval

Le bonnet pour cheval est un équipement anti-mouches ou insectes esthétique, utilisé pour le confort de l’animal. Il empêche le vent et les insectes de gêner les chevaux. Il est également utilisé pour atténuer le bruit. En plus de son côté esthétique, le bonnet sert à protéger les oreilles du cheval des piqures d’insectes.

choisir un bonnet de cheval

Les modèles et les couleurs existent en grand nombres et vous pouvez facilement l’assortir au tapis de selle et former un joli ensemble. Il complète le look et présente également de multiples avantages lorsqu’on monte à cheval.

Quel bonnet pour les concours ?

Pour les concours et pour les ourses, on ne choisit pas n’importe quel bonnet pour son cheval. Car les règles sont strictes. Quelle que soit la discipline, les bonnets longs sont interdits et seuls les bonnets anti-mouches, ne dépassant pas la ligne des yeux sont autorisés.

Ce qui signifie qu’un bonnet pour concours ne peut protéger que les oreilles, mais les yeux et les narines doivent être libres. Pour les concours qui ont lieu à l’extérieur, les bonnets avec protection contre le bruit ne sont pas autorisés.

A lire aussi  A quoi sert un mors de cheval ?

Quel modèle de bonnet choisir ?

Avec ou sans oreilles ?

Avec ou sans oreilles, le choix vous revient. Mais la plupart du temps, les mouches ou les insectes s’agglutinent vers les yeux, car ils sont attirés par l’humidité des écoulements des larmes. Ces insectes recherchent également les zones de sudation comme les oreilles, pour se réfugier. Il convient donc de protéger les oreilles de l’animal si cela ne le dérange pas.

La matière

Le coton reste et demeure la matière la plus appropriée pour un bonnet de cheval. Cette matière confère douceur au toucher et s’adapte à la température ambiante. Composé de fibres naturelles, le coton est résistant et facile à entretenir. Il existe aussi des bonnets en néoprène, une matière qui permet d’isoler les oreilles du cheval des bruits alentour. Vous trouverez sur le marché, des bonnets en fines résilles, qui sont à la fois stylés et solides.

La taille

La taille du bonnet est l’un des principaux critères à prendre en compte. Car tantôt elle est exprimée en centimètres, tantôt en pouce ou en appellation S, M ou L. Il est donc très facile de se perdre dans les différentes tailles. En plus de cela, il y a également le fait que les chevaux n’ont pas tous la même morphologie et une taille standard ne peut convenir à eux tous.

Le point de départ de toutes les tailles est la hauteur du garrot. Il est donc important que vous sachiez combien toise votre cheval. Aussi, il faudra mesurer la tête du cheval afin de connaitre la taille de son filet et de son licol. Dès que vous aurez les mesures de la tête, il vous sera facile de trouver la taille de bonnet qui lui convient.

A lire aussi  Quelles sont les conséquences d’une selle de cheval mal adaptée ?

Pour les mesures standards, il faut prendre entre 85 à 95 cm pour les Shetlands, de 95 à 105 cm pour les poneys, de 95 à 115 cm pour les petits chevaux et à partir de 115 cm pour les grands chevaux.

Vous pourriez aussi aimer...

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.