Le monde du cheval

Frison cheval : dressage, élevage, prix, tout savoir

frison cheval

Aujourd’hui, les races de chevaux divergent énormément. Au nombre des plus connus, il peut être mis en avant le « Frison ». Un frison cheval est très prisé de nos jours, car il possède des caractéristiques physiques très intéressantes.

Lorsque le cheval est éduqué de sorte à les employer à plein temps, il devient redoutable en course. Que faut-il savoir à propos du frison cheval ? Comment est dressé le cheval frison ?

Que faut-il savoir sur le dressage du cheval frison ?

Le Frison est un cheval prisé pour sa capacité à supporter le dressage en haute école. Cela est tout à fait normal puisque les caractéristiques physiques de ce dernier le lui permettent. Il faut dire que le dressage d’un tel cheval est une pratique destinée à faciliter sa montée tout en le rendant agréable.

Cependant, l’atteinte de tels objectifs nécessite que le Frison soit parfaitement équilibré. Ce dernier est également censé être obéissant et réceptif aux aides et ordres divers. Il est requis qu’il soit droit d’épaules et de hanches tout en ayant des jambes légères. Lorsque le Frison est dressé dans les règles de l’art, il parvient à communiquer aisément avec son cavalier. Par ailleurs, il est nécessaire que le dresseur parvienne à réveiller la résistance et les capacités défensives sommeillant en l’animal.

Qu’est-ce que le débourrage ?

Au cours du dressage de l’animal, il est pratiqué le débourrage. Il s’agit d’une étape qui permet au dresseur d’éduquer convenablement le cheval. Le débourrage est mis en route dès le jeune âge de l’animal. Il est d’ailleurs recommandé d’entamer une telle étape une fois que le poulain a atteint ses 3 ans. Grâce au débourrage, le cheval apprend à faire confiance à son cavalier de façon inconditionnelle.

Le débourrage est fortement recommandé au frison, car ce dernier possède une puissance qui peut se révéler dangereuse lorsque ses gestes ne sont pas contrôlés. Il va donc de soi de lui dénicher un cavalier dresseur ayant l’expérience et le savoir-faire requis pour lui inculquer les bonnes aptitudes.

De tels experts savent que pour atteindre leur objectif avec un frison, il est nécessaire de mettre en pratique leurs connaissances sur le fonctionnement psycho-psychique du poulain. Le dresseur du frison se doit également d’être précis dans ses gestes. Afin d’éviter les forçages, l’expert en débourrage est censé avoir une connaissance parfaite des limitations du frison.

Cela lui permet par la même occasion de se cantonner au strict minimum dont a besoin l’animal. Le cavalier dresseur idéal est celui qui dispose d’une multitude de cordes à son arc. Les différentes méthodes employées par ce dernier sont appelées des « aides ».

Quels sont les différents types de dressage du frison ?

Le cavalier dresseur a la possibilité de recourir à plusieurs types de dressages de frisons. Chacun d’entre eux possède sa particularité et est employé dans des circonstances diverses. Au nombre des types de dressage de frisons existants, il peut être cité celui réalisé par la voix ainsi que le dressage du frison par les jambes.

A lire aussi  COVID-19 : les cavaliers doivent pouvoir s'occuper des chevaux

Qu’est-ce que le dressage du frison par la voix ?

Il a été dit plus haut, que le dressage du frison peut s’effectuer par la voix. C’est d’ailleurs l’un des types d’aide les plus importants en la matière. Grâce à cette pratique, il est possible d’influer positivement sur l’état d’esprit de l’animal. Ainsi, vous pourrez par exemple user de votre ton pour l’inciter à se calmer. Cela vous procure par la même occasion la capacité de le rassurer, de l’encourager et même de lui offrir de la récompense.

Les cavaliers dresseurs utilisent aussi le dressage de frisons par la voix pour dissuader l’animal d’agir. Lorsque le ton juste est employé, il leur est même possible de le gronder et de le punir s’il ne se montre pas coopératif.

La plupart du temps, l’animal développe quelques difficultés à comprendre les mots et expressions utilisés par le cavalier dresseur. Cela se remarque le plus souvent au tout début du dressage par la voix. Toutefois, il comprend néanmoins les diverses tonalités utilisées par celui-ci. Cela est tout à fait possible, car il est doté d’une grande sensibilité qui lui permet de s’imprégner des sentiments véhiculés par son cavalier.

C’est en fonction de l’état d’âme de son cavalier que le frison agit en conséquence. Cela veut signifier que ses comportements peuvent varier selon que le dresseur éprouve de l’assurance, de la satisfaction ou encore du mécontentement.

Qu’est-ce que le dressage de frisons par les jambes ?

Le cavalier dresseur ne se sert pas que de ses cordons vocaux pour éduquer l’animal. En réalité, il a la possibilité de recourir à de nombreux autres types d’aides pour dresser son frison. Les aides dont il est question sont tout à fait naturelles. Elles peuvent se réaliser par les jambes. Certains cavaliers dresseurs ajoutent à cela les aides par les mains, par le poids du corps et par les reins.

Il est primordial que le dresseur ait une maîtrise parfaite de ces aides, car elles lui permettent de procurer des indications claires et précises aux frisons. Le dressage par les jambes nécessite de l’adresse. Lorsque cela fait défaut, le cavalier dresseur ne parviendra jamais à maintenir le cheval sur une même allure. Il lui sera par la même occasion difficile d’aider l’animal à changer de direction ou encore d’altitude.

Quels accessoires sont utilisés pour le dressage du frison ?

Les aides naturelles ne suffisent pas pour dresser efficacement ce type de cheval. C’est la raison pour laquelle les cavaliers dresseurs font usage de certains accessoires spécifiques.

Au nombre de la ribambelle d’aide artificielle employée par les dresseurs, il peut être cité la cravache, la gaule, le caveçon, la chambrière et bien d’autres outils avantageux. Les accessoires cités précédemment jouent chacun un rôle spécifique.

Il convient également de les employer de la bonne façon afin que les résultats escomptés soient atteints. C’est la raison pour laquelle il est important de recourir à l’assistance d’un professionnel lorsque vous avez besoin de procéder au dressage de vos frisons.

A lire aussi  Métiers du cheval : quels sont les métiers qui permettent de travailler avec des chevaux ?

Comment se déroule l’élevage du Frison ?

Le plus souvent, le dresseur est généralement à la tête d’un ensemble de juments dont il peut ne pas être propriétaire. Afin qu’il puisse remplir efficacement son rôle, il est primordial qu’il possède des connaissances dans plusieurs domaines. En effet, l’éleveur est censé s’y connaître en génétique équestre, en alimentation, en reproduction, en éducation, en manipulation et en santé globale des chevaux.

En termes de valorisation ou de commercialisation, il est requis que les poulains grandissent dans des conditions optimales. Cela implique que l’alimentation des poulains soit supérieure à celle des adultes frisons. Dans ce cas précis, il est possible de varier les proportions du fourrage, des aliments concentrés ainsi que celles des céréales. Les éleveurs choisissent de nourrir les frisons avec du soja, car cet aliment constitue une source de protéines qualitatives. Ils n’hésitent pas à leur donner du son de riz pour leur procurer une alimentation riche en fibres.

Les éleveurs de frisons mettent un point d’honneur à procurer aux chevaux un traitement efficace contre les parasites. Pour y parvenir, ils administrent du vermifuge équin aux chevaux. Le marché de l’élevage des frisons a la particularité d’être très lucratif.

Comment se déroule l’élevage du frison aux Pays-Bas ?

Avant toute chose, il est important de notifier que le Pays-Bas est le pays d’origine de ce type de cheval. Il est cependant normal de remarquer que l’élevage d’un tel spécimen y est très pris au sérieux. Les frisons foisonnent dans les contrées d’un tel pays. Toutefois, ils doivent passer par une sélection dont les critères sont très stricts pour être acceptés.

À titre illustratif, une simple tâche présente sur la robe du cheval suffit pour qu’il soit disqualifié par l’association en charge de l’administration du Stud-book. Cette dernière juge en réalité que l’animal a dû avoir un ancêtre au sang-mêlé. En réalité, après les croisements réalisés avec les chevaux espagnols durant le moment où les frisons frôlaient l’extinction, les mélanges génotypiques ne sont plus tolérés pour cette race d’animal.

Toutefois, l’entièreté des chevaux recensés aux Pays-Bas possède des papiers renseignant le taux de consanguinité. Cette mesure est prise pour que les croisements de 2 individus de génétique similaire ne soient pas réalisés.

Qu’y a-t-il à savoir sur l’élevage des frisons en France ?

Le frison fut introduit sur le territoire français en 1977. Ce n’est que quelques années plus tard que l’association française du cheval frison fut créée. Un tel organisme de régulation vit le jour en 1982 et constitue par la même occasion la seule association représentante du Stud-book hollandais sur le territoire français. Étant donné que le Stud-book hollandais possède des exigences élevées, l’élevage des frisons en France n’a connu qu’un développement minimal.

Ainsi, il y avait très peu de prisons en France. Afin d’agrandir l’effectif de ces spécimens, les éleveurs s’étaient adonnés à de l’importation de semences congelées sur de nombreuses années. Ils s’en servirent pour ensemencer leurs juments.

Toutefois, l’Hexagone recèle depuis quelques années d’étalons confirmés. Néanmoins, l’effectif des éleveurs de frisons est faible en France. Cela n’empêche pas le marché de l’élevage d’être tout à fait prometteur et intéressant dans le pays. Cela est tout à fait possible puisque les éleveurs se plient aux exigences du Stud-book hollandais.

A lire aussi  Guide pratique pour l’achat d’un cheval

Que faut-il savoir à propos du secteur d’élevage des frisons en Amérique du Nord ?

Dans le Nord-Américain, l’organisme connu pour promouvoir les frisons est dénommé la Friesian Horse Association of North America. Celle-ci possède des affiliations avec la Friesian qui ne tolère que des chevaux pur-sang. Il s’agit là d’une règle qui ne facilite aucunement l’adhésion des éleveurs au cercle.

Hormis les États-Unis d’Amérique et le Canada qui détiennent les 9% de la population mondiale de cheval frison, l’Allemagne et la Belgique possèdent de façon respective 11% et 3% du nombre total de frisons au plan mondial. Par ailleurs, il existe près d’une cinquantaine d’autres pays dans lequel les frisons sont élevés. Parmi ceux-ci, il y a l’Afrique du Sud, l’Autriche, le Danemark, le Chili et l’Australie.

Quel est le tarif de commercialisation d’un frison ?

Il n’est pas aisé d’affirmer avec précision un barème de prix pour ce type de cheval. Cela est tout à fait normal puisque les prix varient en fonction de nombreux facteurs. En effet, il peut s’agir des particularités phénotypiques et physiques de l’animal, de ses aptitudes en matière de monture, ainsi que des utilisations qui doivent en être faites.

En outre, il faut retenir que le prix d’un spécimen encore à ses débuts en championnat ou en compétition est plus accessible que celui d’un cheval expérimenté. De plus, le degré de sélection de ce type de cheval ainsi que sa rareté influent grandement sur son prix de commercialisation.

Compte tenu des lignés et selon les élevages, un poulain ayant la moitié d’une année et dont les papiers sont à jour peut être commercialisé à un prix compris entre 4000 et 6000€. S’il s’agit d’un cheval plein papier ayant déjà atteint sa 3e année d’existence, il faudra dépenser environ 10000€ en vue de l’acquérir. Si votre choix se porte sur un frison dont la lignée est attractive et intéressante, il vous faudra débourser un montant excédant 12000€.

Cela est dû au fait que les chevaux frisons issus d’une bonne lignée sont plus coûteux que les chevaux destinés à l’élevage. Lorsqu’il s’agit d’une Jument Ster ayant dans sa lignée une autre Ster, la barre des 50000€ devrait être franchie.

Prendre en compte les frais annexes

Le prix de vente du frison est susceptible de connaître des variations. Toutefois, il n’est pas recommandé de se limiter au prix de vente de ce cheval au moment de mettre sur pied un budget. En effet, il est nécessaire que vous pensiez aux frais annexes pouvant être engendrés par l’acquisition d’un tel spécimen. Les frais supplémentaires dont il est question ont rapport avec les dépenses à effectuer pour la pension de l’animal, son alimentation, sa vaccination de même que les frais d’achats d’équipement divers.

Vous pourriez aussi aimer...

1 commentaire

  1. […] chevaux de la race frison sont également appelés « la perle noire ». Cette dénomination est due à la couleur de […]

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.