Le monde du cheval

Débourrer un cheval : toutes les étapes à suivre

Débourrer un cheval est une étape essentielle dans la vie de tout équidé et de son cavalier. Il s’agit d’un processus qui permet au cheval d’apprendre à accepter la présence, le poids et les demandes d’un cavalier sur son dos. Le débourrage, bien que naturel, peut parfois être difficile et stressant pour l’animal. Pour cette raison, il est crucial de suivre des étapes précises afin de garantir le bien-être du cheval et la sécurité du cavalier.

Voici donc toutes les étapes à suivre pour débourrer un cheval en douceur et avec succès :

Étape 1 : La préparation du cheval

Il est primordial de préparer votre cheval avant de commencer le débourrage. Voici quelques conseils pour vous aider :

  • Désensibilisez le cheval aux éléments qui pourraient lui faire peur ou le stresser durant le débourrage. Cela peut inclure la présentation progressive de divers objets (bâche, sac plastique, etc.), de bruits (klaxon, tape sur un seau, etc.) et de situations (passage sous un obstacle, etc.).
  • Familiarisez-le avec les pressions sur différentes parties de son corps (encolure, flancs, croupe).
  • Entraînez-le au travail en longe, en lui apprenant notamment à réagir aux pressions de la longe et aux différentes aides vocales.
  • Soyez patient et adaptez-vous à votre cheval. Certains animaux nécessitent plus de temps que d’autres pour être prêts à débuter le débourrage.

Étape 2 : L’apprentissage du harnachement

Pour que votre cheval s’habitue progressivement au matériel nécessaire au débourrage, il est important de l’introduire en amont :

  • Le licol : votre cheval doit être capable d’être mené en licol sans chercher à résister ou à fuir. Débutez avec un licol en corde ou en nylon avant de passer à un licol éthologique si besoin.
  • La longe : travaillez régulièrement votre cheval en longe pour qu’il apprenne à réagir correctement aux actions de la main et aux demandes vocales (déplacement, transition trot-galop, etc.).
  • Le surfaix : une fois le cheval habitué à être travaillé en longe, vous pouvez introduire le surfaix lors des séances. Choisissez un modèle bien ajusté et confortable pour éviter tout inconfort.
  • Le tapis et la selle : débutez par poser simplement le tapis sur le dos du cheval, puis progressez vers l’ajout de la selle et des étriers. Accordez-lui du temps pour s’habituer à la sensation et ajustez les sangles progressivement.
  • La bride : une fois le cheval familiarisé avec la selle, vous pouvez introduire la bride et le mors. Veillez à bien ajuster les différentes parties du filet pour ne pas causer de douleur ou de gêne.
A lire aussi  Le matériel de maréchalerie : focus sur le confort du pied du cheval

Étape 3 : Le travail des cercles aux trois allures et le contrôle du cheval en main

Lorsque votre cheval est habitué au harnachement, le travail sur le cercle lui permettra d’apprendre les bases nécessaires pour un débourrage réussi :

  • Développez son équilibre et sa souplesse aux trois allures (pas, trot et galop) en travaillant sur des cercles de diamètres variés.
  • Faites varier les exercices pour éviter la monotonie et stimuler l’attention de votre cheval : changements de mains, transitions, contractions, etc.
  • Soyez attentif à ses réactions : le travail sur le cercle peut être physiquement exigeant, il convient donc d’être vigilant à tout signe de fatigue ou de stress chez votre animal.
  • Le contrôle en main est aussi nécessaire pour sécuriser le futur cavalier lors du débourrage. Votre cheval doit apprendre à céder aux pressions exercées par la main et le corps du meneur sans chercher à résister ou à fuir.

Étape 4 : L’accoutumance au poids du cavalier

Une fois votre cheval prêt, vous pouvez commencer à l’accoutumer progressivement au poids du cavalier :

  • Utilisez un autre cheval et/ou une personne au sol pour sécuriser le cheval et soutenir le cavalier lors de cette étape.
  • Commencez par accoutumer votre cheval aux étriers. Faites-lui sentir le poids des étriers sur son dos /son flanc, puis travaillez progressivement afin qu’il accepte que le cavalier mette son poids dans les étriers sans sursauter ou fuir.
  • Pratiquez ensuite la montée et descente à pieds sans monter effectivement : placer un pied à l’étrier, poser vos mains sur la croupe, etc. L’objectif est que le cheval se rassure et comprenne que le cavalier ne lui veut aucun mal.
  • Lorsque le cheval est prêt, mettez-le en confiance en faisant appel à un cavalier aguerri ou en employant une aide extérieure si nécessaire.
A lire aussi  Rénover des écuries : quel choix pour le sol ?

Étape 5 : Le travail sous la selle

Dernière étape du débourrage, le travail sous la selle permet au cheval de prendre pleinement conscience de la relation qui existe entre lui et son cavalier :

  • Confirmez les bases apprises précédemment : demandes vocales, réactivité aux actions de la main et réponses aux pressions exercées par les jambes et le poids du cavalier.
  • Apprenez à votre cheval à céder aux pressions du mors et à revenir en main, toujours dans le respect de l’animal et sans jamais lui causer de douleur ou d’inconfort.
  • Travaillez progressivement sur des cercles de différents diamètres et incluez des changements de direction et des transitions pour développer la souplesse et l’équilibre de votre cheval sous la selle.
  • N’oubliez pas de récompenser votre animal lorsqu’il répond correctement à vos demandes et faites preuve de patience et de persévérance durant cette ultime étape.

En suivant ces étapes avec attention et en tenant compte des besoins et du rythme individuel de votre cheval, vous vous offrirez les meilleures chances de réussir son débourrage et ainsi bâtir une relation harmonieuse et solide avec votre fidèle compagnon.

Maria Martin

Maria Martin, fondatrice et rédactrice en chef de Cheval Plus, est une amoureuse des chevaux depuis sa plus tendre enfance. Originaire d'une petite ville où les chevaux étaient une part intégrante de la vie quotidienne, Maria a développé une connexion profonde avec ces majestueuses créatures. Sa passion précoce pour l'équitation a été le point de départ d'un voyage exceptionnel qui a façonné sa vie.

Maria a acquis une expertise approfondie dans divers aspects de l'équitation, allant de l'éthologie équine à la pratique équestre compétitive. Sa curiosité insatiable et son désir constant d'apprentissage l'ont amenée à explorer différentes disciplines équestres, de l'équitation classique à l'équitation western, en passant par l'équitation éthologique.

Vous pourriez aussi aimer...