Métiers du cheval : quels sont les métiers qui permettent de travailler avec des chevaux ?

Un cheval

Vivre de sa passion pour les chevaux et l’équitation n’est pas toujours facile. Les grands champions de sports équestres sont rares et beaucoup de passionnés doivent trouver d’autres moyens de travailler avec les chevaux. Heureusement, il existe plusieurs métiers qui permettent de travailler au contact des chevaux. Certains sont évidemment plus accessibles que d’autres.

L’éleveur de chevaux

Ce métier est sans doute celui qui permet d’être le plus souvent au contact des chevaux. Le métier de l’éleveur consiste à prendre soin des chevaux pour assurer leur bonne santé. Parfois, il se spécialise également dans la reproduction pour donner naissance à des chevaux performants dans certains domaines et les vendre ensuite.

Un éleveur peut créer sa propre structure s’il a les moyens de financer son ouverture. Il peut aussi simplement travailler dans un élevage. Il peut aussi travailler en tant qu’autoentrepreneur. Il lui suffit pour cela d’ouvrir un compte pour son entreprise et proposer ses services aux particuliers qui souhaitent prendre soin de leurs chevaux sans les mettre dans un centre. Ces opportunités sont rares, mais elle permet de garder une certaine liberté.

Le vétérinaire

Le vétérinaire de campagne est souvent amené à rencontrer des chevaux. Il peut même en faire sa spécialité et se faire embaucher dans une écurie spécialisée dans les chevaux de courses. Si le vétérinaire installe simplement son activité à la campagne, il ne verra évidemment pas que des chevaux, mais aussi beaucoup d’autres animaux de la ferme.

Le soigneur équin ou palefrenier

Le soigneur équin est encore appelé palefrenier aujourd’hui. Son métier consiste à prendre soin des chevaux dans un centre équestre. Il va les brosser, les nourrir, les soigner quand cela est nécessaire, et même les promener. Beaucoup de palefreniers sont des passionnés d’équitation qui se sont fait embaucher dans leur centre équestre préféré. Ils montent peu les chevaux, mais ils ont la chance d’être en contact avec eux quotidiennement.

L’entraîneur de chevaux

L’entraîneur de chevaux est parfois confondu avec l’éleveur parce qu’ils se partagent une partie de la mission d’éducation. Cependant, les objectifs d’un entraîneur n’ont rien à voir avec la reproduction. Son but est d’obtenir les meilleures performances des meilleurs chevaux afin de leur trouver les meilleurs jockeys et de gagner le plus de titres possible. Les éleveurs se spécialisent parfois dans des compétitions bien particulières (courses de vitesse, saut d’obstacle, etc.).

Le métier de cavalier (jockey ou driver)

Le cavalier est l’un des métiers les plus convoités. On l’appelle jockey dans les courses de vitesse, driver dans les courses d’obstacles. Cependant, il s’agit toujours plus ou moins du même métier. C’est l’un des plus difficiles et les places sont chères. Ceux qui accèdent à de telles positions ont toujours commencé l’équitation extrêmement jeune. Il est aussi important de montrer rapidement des aptitudes particulièrement importantes pour être repéré.

Laisser un commentaire